Podcast : Thibault Harant, Responsable Recrutement Wemanity (Sponsor de la Journée Agile)

Thibault Harant, Responsable Recrutement Wemanity

Abonnez-vous

Laissez ⁠un message vocal⁠ à Thibault Harant

Dans cet épisode enregistré le 2 juin 2023 à la Journée Agile, Michel Godart s’entretient avec Thibault Harant, Responsable Recrutement chez Wemanity en Belgique et au Luxembourg.

Parfois mis en concurrence, Pyxis et Wemanity envisagent pourtant cet aspect comme une force et se concentrent sur les synergies possibles, sur la rencontre et les échanges entre les deux communautés ainsi fidélisées.

Afficher (ou télécharger : click droit télécharger le fichier lié) la transcription du podcast sans les times codes pour les assistants de lecture.

➡️ Abonnez-vous, likez, partagez, commentez et laissez ici votre message vocal.

Michel et Thibault discutent de l’importance de l’agilité dans le monde des affaires, de la transformation digitale des grandes entreprises et des défis auxquels Wemanity est confrontée en tant qu’entreprise spécialisée dans l’accompagnement de ces transformations.

Thibault partage son parcours personnel, son arrivée en Belgique, et l’évolution de Wemanity en termes de gestion des langues nationales dans un environnement multilingue. Ils discutent également des avantages de la participation de Wemanity à la Journée Agile et des sujets inspirants abordés lors de l’événement.

Ils réfléchissent ensemble à l’avenir de l’agilité à l’ère de l’intelligence artificielle et du Web3, soulignant l’importance du lien entre l’humain et la technologie.

Ce podcast est une source d’inspiration pour les professionnels qui cherchent à rester à la pointe de l’agilité et de la transformation digitale.

Pour plus d’informations sur Wemanity, visitez leur site web.

Abonnez-vous à notre podcast pour ne pas rater les prochains épisodes !
Interagissez en laissant un message vocal pour les intervenants.

Séquençage du podcast:

  • [00:00:17] Introduction, contexte
  • [00:00:37] Wemanity présent à la Journée Agile
  • [00:01:56] Présentation de Thibault Harant
  • [00:02:41] Présentation de Wemanity
  • [00:04:02] Les freins à la démarche agile
  • [00:05:13] Une entreprise française et le multilinguisme belge
  • [00:06:21] Petit bilan de la journée
  • [00:07:40] La keynote
  • [00:08:15] Les logiciels inutiles
  • [00:08:52] Un message aux auditeurs pour les motiver à revenir l’année prochaine
  • [00:10:07] Un conseil à partager
  • [00:10:56] Quel futur pour l’agilité
  • [00:12:35] L’avis de Michel et le site Internet de Wemanity
  • [00:13:27] Clôture de l’interview

Transcription du podcast:

Michel Godart: [00:00:17] Bienvenue pour un nouvel épisode Podcast: « Pyxis – Le podcast ». Nous sommes le 2 juin 2023, et on a pris un moment au calme avec une personne de Wemanity à qui je vais laisser l’honneur de se présenter pour une petite interview en aparté.

Thibault Harant: [00:00:31] Absolument, enchanté! Donc moi c’est Thibault Harant, je suis responsable recrutement au niveau des entités de Wemanity en Belgique et au Luxembourg.

Michel Godart: [00:00:37] Votre activité et la nôtre, on fait la même chose (Thibault Harant: Ouais), on est riche de collaborer ensemble aujourd’hui et c’est peut-être aussi une opportunité dans le futur de continuer cette collaboration et de l’accentuer, pourquoi pas? (Thibault Harant: Absolument) On fait des sponsors et vous êtes là, aujourd’hui, pour quelle raison? Tu peux m’expliquer rapidement?

Thibault Harant: [00:00:51] Oui, bien sûr. Non effectivement c’est juste ce que tu soulignes, c’est vrai qu’on est finalement sur des structures qui travaillent sur les mêmes thématiques. Je pense qu’on est factuellement en concurrence sur des appels d’offres, voilà, sur l’accompagnement de certains clients mais le marché veut ça. Pour autant ça fait maintenant de longues années qu’on est aussi amenées à travailler ensemble (Michel Godart: Tout à fait), effectivement depuis toutes ces années où Pyxis organise notamment la Journée Agile, les différents autres événements aussi qui peuvent avoir lieu au sein de la de la Consortium en Belgique et ce genre de choses, voilà. Je sais qu’on a deux communautés qui sont très fortes et qui sont très impliquées sur ces thématiques là, d’où notre présence aussi depuis de nombreuses années à ces évènements qu’on est vraiment content de sponsoriser. Et pourquoi est-ce qu’on est là? Évidemment parce que pour nous, c’est important, parce qu’on a une communauté qui est extrêmement impliquée sur ces thématiques, qui souhaitent à la fois rester à la page, rester à jour par rapport à ce qui se fait de mieux sur le marché, partager bien sûr aussi ses savoir-faire, ses retours d’expériences accumulées au fur et à mesure des années. Et puis tout simplement aussi pour nous simplement s’assurer que les différents acteurs de ce marché nous identifient bien comme étant aussi une entreprise qui va pouvoir les accompagner dans leur démarche.

Michel Godart: [00:01:56] Je vais te proposer de dire un petit mot sur toi, personnellement (Thibault Harant: Bien sûr). Ton parcours à toi c’est aussi l’informatique, ou c’est un autre parcours au départ?

Thibault Harant: [00:02:03] Alors non, effectivement, moi je viens plutôt du domaine de tout ce qui va être étude commerciale. Voilà, j’ai été formé en France, du côté de Marseille sur ces sujets là, et voilà… Après j’ai un peu bougé (Michel Godart: Je fais un petit clin d’œil parce que j’ai aussi de la famille à Cassis que je salue). Ah ben oui, très, très beau coin aussi, je le recommande (Michel Godart: les calanques), les calanques de Cassis, Sugiton, Morgiou, tout ça, donc ouais, (Michel Godart: Sympa, et donc tu es venu te perdre ici en Belgique?), c’est un peu ça mais je suis bien contente de m’être perdue ici aussi hein? Ça fait plus de cinq ans maintenant que je suis installée en Belgique, et à l’origine je viens du nord-est de la France, j’ai pu retrouver finalement un environnement extrêmement épanouissant et à 3 h à peine de chez mes parents donc, pour moi c’est un peu le compromis parfait quoi.

Michel Godart: [00:02:41] Un petit mot sur Wemanity, tu peux nous expliquer un peu (Thibault Harant: Ouais), même si on se connaît nous, mais les auditeurs et les auditrices ne vous connaissent pas forcément donc (Thibault Harant: C’est ça) un petit mot sur qui vous êtes et ce que vous faites rapidement?

Thibault Harant: [00:02:49] Oui, tout à fait. Donc en fait, on est une entreprise qui va être spécialisée dans l’accompagnement, essentiellement de grands groupes, dans leur transformation digitale. On va intervenir à différents niveaux hein pour ce faire, je dirais qu’on a effectivement un savoir-faire extrêmement établi sur tout ce qui est transformation agile de ces grands groupes là. Á la fois pour supporter des initiatives agiles déjà existantes, voilà au sein de l’équipes etc. pour essayer de faire en sorte qu’il y ait une vision commune plus claire, et partager, et de structurer un peu davantage cela. Travailler auprès du top management aussi, pour finalement essayer de mettre en place une transformation à l’échelle qui puisse effectivement répondre à des besoins business qu’ils auront pu identifier, déterminer finalement quel va être le modèle de transformation qu’on va bâtir avec eux, les mile stones importants et ensuite mettre en place le dispositif (Michel Godart: C’est vraiment le dispositif, les procédures, etc.). Ouais, tout à fait, absolument, donc vraiment des aspects stratégiques aux aspects vraiment implémentation, auprès des équipes, auprès des différentes couches de management, etc. Et après, il y a aussi toute la dimension Delivry, finalement aussi de nouveaux produits, avec une expertise sur la partie « Product Management », « Delivery Web », Mobile. « Transition DevOps » aussi, avec une filiation très forte bien sûr avec l’agilité, mais avec cette dimension aussi d’automatisation qui va être importante. Et puis aussi, de plus en plus finalement, la dimension vraiment plus purement « Change Management », parce qu’effectivement ces transformations à l’échelle vont aussi générer, voilà, des gros bouleversements en termes de gouvernance, en termes….

Michel Godart: [00:04:02] Ça va jusque dans la culture d’entreprise (Thibault Harant: Tout à fait), elle va être impactée ou touchée où… Elle va en tout cas avoir une action, une interaction avec l’approche (Thibault Harant: Exactement. Donc voilà, on travaille aussi là-dessus). C’est quoi, alors sans rentrer dans les secrets de l’un à l’autre mais (Thibault Harant: Bien sûr), mais c’est quoi vos plus gros freins? À quoi vous êtes le plus confronté dans votre approche? On se tutoie mais (Thibault Harant: Oui), globalement, pour l’entité hein?

Thibault Harant: [00:04:18] Oui, bien sûr. Je pense que ce qui peut être compliqué c’est que, alors on a finalement une image de marque qui est assez établie sur tout ce qui est agilité et, mais sa mise en place finalement. Mais c’est vrai que, aller pour intervenir à des niveaux stratégiques, c’est vrai que là où on commence à gagner de plus en plus, mais où ça reste malgré tout difficile pour nous, c’est lorsqu’on répond par exemple à des appels d’offres très structurés, d’être en compétition avec des BCJ et ce genre de groupes là, qui ont un savoir-faire très reconnu là-dessus, qui n’ont pas forcément toujours l’aspect accompagnement en terme de Delivery et qui va suivre. Nous on intervient sur les deux en l’occurrence, mais on a besoin de se faire aussi connaître et reconnaître, justement, par les interlocuteurs au niveau top management pour intervenir là-dessus, donc ça c’est un des aspects. L’autre aspect c’est aussi ben tout ce qui va être Délivry dans les applications web, mobiles, etc. et c’est vrai qu’il y a aussi une concurrence extrêmement forte. Et c’est vrai qu’on n’a pas forcément, à jour, je dirais une image de marque aussi établie que sur l’agilité. Donc voilà, c’est aussi pour nous un enjeu.

Michel Godart: [00:05:13] Moi je pars toujours du principe, comme je le disais en off-line avant qu’on commence cette interview, ben il peut y avoir plusieurs personnes qui font la même chose, maintenant il y a encore le côté: ben il faut une affinité, il y a un côté humain, contact. Et comme on a plusieurs coachs sur Internet, ben il n’y aura qu’un coach qui nous convient à nous (Thibault Harant: Bien sûr), et c’est un peu pareil pour les clients (Thibault Harant: Exactement), donc ça c’est important de le signaler aussi. Il y a trois langues nationales en Belgique, où est-ce que vous en êtes pour la gestion à ce niveau-là? Vous gérez dans toutes les langues ou vous switchez sur l’anglais?

Thibault Harant: [00:05:36] Alors De plus en plus en fait, mais c’est vrai que ça a aussi, historiquement, été un point de douleur chez nous et… (Michel Godart: Un point de douleur, carrément?). Oui on peut le dire, effectivement c’est vrai que Wemanity c’est une entreprise qui a été construite historiquement en France (Michel Godart: D’accord). C’est vrai que, au niveau support, il y avait aussi beaucoup de personnes qui sont venues de France et moi le premier. C’est vrai que je pense que légitimement, pour répondre aussi à certains besoins dans des environnements qui vont être très néerlandophones, très flamands, culturellement (Michel Godart: Où simplement multilingues, oui), voilà, c’était compliqué. Alors, pour travailler dans des environnements internationaux, il n’y avait pas de souci en général, tout le monde est à l’aise en anglais, mais effectivement pour des environnements beaucoup plus néerlandophones, ça a été compliqué pendant un certain temps pour nous. Et c’est aussi pour ça que depuis maintenant deux ans, comme on a aussi pu faire l’acquisition d’un groupe, justement qui intervenait sur le même sujet que nous mais qui était situé en Flandre (Michel Godart: D’accord), ça nous a vraiment aussi beaucoup aidé à ce niveau là.

Michel Godart: [00:06:21] Sur cette journée agile, pour l’instant, si tu devais faire un petit bilan, il est 14h (Thibault Harant: Ouais) 14h20, tu ferais quoi comme bilan, comme premier bilan de ta journée, de ta participation cette année ici avec nous?

Thibault Harant: [00:06:30] Ouais, bien sûr. Le bilan cette année, ça n’a pas forcément sortir du lot par rapport aux autres années, mais il est très bon. Je dirais que, à titre personnel, plus que les autres années, j’ai aussi eu l’occasion de participer à des conférences et à des présentations alors c’est vrai que les autres années j’étais un peu plus (Michel Godart: Moins disponible?) sur le stand aussi, donc voilà, il y avait parfois un petit peu de frustration à ce niveau là mais là (Michel Godart: Je peux comprendre) j’ai vraiment pu participer (Michel Godart: J’ai ce sentiment là maintenant aussi – Rires). Les sujets abordés cette année, je les trouve super intéressants

Michel Godart: [00:06:55] Un rien provocateur parfois?

Thibault Harant: [00:06:57] Oui, mais justement c’est aussi ça qui m’a plu et c’est pour ça qu’effectivement, je suis navré pour lui, son nom m’échappe mais, le Product Owner qui a effectivement pu faire cette présentation sur le fait de se débarrasser des software inutiles (Michel Godart: Ah oui), un côté effectivement un peu provoquant mais super intéressant et inspirant. Donc non, à ce niveau là.

Michel Godart: [00:07:11] Il y a aussi la métaphore virale qui va être inspirante je pense (Thibault Harant: Oui) Tu l’as vu?

Thibault Harant: [00:07:15] J’ai pu voir aussi effectivement, parmi les speakers de cet après-midi, mais en tout cas non, ça reste plus personnel, j’apprends des nouvelles choses, rien que pour ça déjà c’est top. Et puis ben j’ai aussi le plaisir de revoir des personnes que je connais et que j’ai (Michel Godart: Le côté networking est important, voilà) toujours l’occasion de revoir ces événements là et ça me fait vraiment plaisir de les revoir. Et puis rencontrer aussi des nouvelles personnes qui eux sont aussi intéressés pour en savoir plus sur nous et collaborer, que ce soit en tant que client, en tant que potentiel consultant donc non, c’est aussi super intéressant.

Michel Godart: [00:07:40] Dans les ateliers, auxquels tu as assisté (Thibault Harant: Ouais), tu peux nous dire qu’est ce que tu as suivi, pour l’instant?

Thibault Harant: [00:07:44] Ce matin j’ai assisté au keynote de Thomas, effectivement, c’est vrai que ça te pousse aussi à s’interroger sur à ce qu’on soit effectivement de changer à titre personnel, ça m’a occasionné quelques nuits blanches mais c’est (Michel Godart: C’est vrai?) c’était intéressant. Oui.

Michel Godart: [00:07:56] Si tu devais retenir un mot de sa keynote, qu’est-ce que tu dirais?

Thibault Harant: [00:07:58] Je pense qu’il faut trouver la force en fait de ne plus être flemmard, et de sortir un peu de cette zone de confort où c’est vrai qu’on (Michel Godart: On procrastine parfois?) voilà, c’est ça, exactement. Moi je suis terrible à ce niveau-là, je reconnais, à titre personnel sur les sujets, perso j’ai tendance à beaucoup parler (Michel Godart: Alors il paraît que pour le changement) reporter au lendemain, mais heu…

Michel Godart: [00:08:10] Pour le changement il faut d’abord prendre conscience, donc si tu as déjà pris conscience c’est la porte au changement qui est ouverte.

Thibault Harant: [00:08:14] C’est ça, exactement.

Michel Godart: [00:08:15] Tu en as suivi une autre?

Thibault Harant: [00:08:16] La présentation sur tout ce qui était (Michel Godart: Les softwares?) « Product Management » et se débarrasser de tous les aspects inutiles qu’on peut avoir dans nos backlog et… Ouais, effectivement, ça fait écho à beaucoup de choses que partagent les consultants que je côtoie, les candidats que je rencontre.

Michel Godart: [00:08:28] Ça parle à la réalité à laquelle tu es confronté (Thibault Harant: Ouais), au quotidien!

Thibault Harant: [00:08:31] Absolument, absolument, à ce niveau là super intéressant aussi. Et je pense que finalement tout le monde en a pris un peu pour son grade, que ce soit les personnes qui travaillent vraiment côté métier, les développeurs qui s’évertuent à faire, voilà des choses hyper compliquées qu’en fait personne n’utilisera, enfin, voilà. Je pense que ça répond à des frustrations que tout le monde a, ou à des « Egotrip », que tout le monde peut avoir aussi dans le boulot, donc non, super intéressant.

Michel Godart: [00:08:52] Quel message tu aurais envie d’adresser aux auditeurs et aux auditrices qui auraient raté cette journée parce que: faute de temps, disponibilité, ou trop tard, ou pas vu à temps. Tu aurais envie de les motiver à revenir l’année prochaine, en 2024, quel message tu leur dirais?

Thibault Harant: [00:09:03] Je pense que, ce qui a vraiment de bien dans ces journées, c’est qu’en fait ça s’adresse à tout le monde pour moi. Que tu sois quelqu’un qui travaille déjà dans l’agilité depuis fort longtemps, il y a de toute façon des thématiques que tu vas être amené à découvrir et un networking hyper intéressant que tu vas pouvoir faire. Si tu as envie de te lancer sur ces sujets parce que, voilà, c’est un nouveau challenge professionnel qui s’offre à toi, tu auras plein de gens qui vont pouvoir te permettre de découvrir ça avec des angles inspirants, qui vont te faire des recommandations intéressantes par rapport à ce sur quoi tu vas pouvoir te former pour, finalement, de ne pas mettre la charrue avant les bœufs et faire ça de la meilleure façon. Et si ta démarche c’est plutôt d’essayer de voir, par rapport à ton entreprise, ce que tu souhaites changer (Michel Godart: Où j’en suis dans la maturité) et être conseillé, effectivement. Bah de la même façon, voilà, tu as forcément l’occasion de participer à des conférences où tu vas apprendre des choses qui vont être inspirantes et souvent aussi orientées pratique. De plus en plus, je trouve, on est un peu moins dans l’aspect pur, je dirais: cours et uniquement dans le théorique. Et il y a souvent des dimensions pratiques qui sont recommandées et qui sont finalement opérationnelles assez vite, quand on se creuse la tête derrière. Donc ça je pense que c’est vraiment aussi plein de valeur en fait, pour les gens qui pourraient participer.

Michel Godart: [00:10:07] Pour toi, un conseil que tu te dis « Il faut absolument qu’on le donne à quelqu’un qui démarre dans l’agilité. C’est le premier conseil qu’on lui donne ». Qu’est-ce que tu aurais tendance à donner comme premier conseil?

Thibault Harant: [00:10:16] Déjà, je pense qu’il faut savoir en fait, par rapport au fait de travailler en agilité, pour moi ce qui va être vraiment crucial c’est, finalement, essayer de délivrer un maximum de valeurs. Donc je pense que, déjà la toute première question à se poser c’est: pour qui tu bosses? Qui sont vraiment tes clients, à qui va être finalement dédié ton travail, et est-ce que tu es finalement en interaction directe avec ces personnes ou comment est-ce que tu peux identifier ce qui va leur apporter le plus de valeur? Et sur base de ça, ensuite, tu peux essayer de voir comment est-ce que tu vas améliorer ta façon de travailler avec eux, comment est-ce que tu vas recevoir leur feedback, essayer d’en tenir compte, voilà. La façon de mettre ça en place, il peut y en avoir plein, mais je pense que c’est d’abord cette (Michel Godart: Cette prise de conscience), effectivement cet aspect-là où, si ça c’est pas clair dès le début en fait, tu risques fort de marcher dans le désert.

Michel Godart: [00:10:56] C’est déjà un très bon conseil je trouve. J’ai envie de clôturer cette interview avec une petite boutade, tu sais qu’on est en plein changement de société (Thibault Harant: Ouais), on est en train de transférer vers le Web3, on est en train de transférer vers les IA qui sont déjà très nombreuses (Thibault Harant: Ouais) et très répandues… Quel futur pour l’agilité, face à ce monde qui change quand tu vois les IA, est-ce que tu as peur que le métier se perde? Quel futur de l’agilité pour toi dans ce monde?

Thibault Harant: [00:11:16] Est-ce que le métier va se perdre? Honnêtement, je ne suis pas expert en IA, donc c’est possible ,enfin, honnêtement je pense que ça va être très compliqué de savoir en fait d’ici 30 ans les métiers qui seront encore là, les métiers qui vont apparaître. Je ne saurais pas dire si l’agilité (Michel Godart: Tu vois ça comme une opportunité ou…?), tel qu’on la connaît… Je pense que dans un premier temps, oui, à plus long terme, honnêtement, je n’en sais rien. Mais dans un premier temps, je pense que de toute façon, on aura besoin de personnes qui vont pouvoir aider tout simplement à créer aussi toutes ces choses-là. Et pour le moment, l’agilité, c’est quand même une des façons les plus établies pour délivrer des produits dans ce monde-là, qu’il y ait le plus de sens et le plus de valeur, et qui soit le plus successfull finalement. Et, par ailleurs, je pense qu’il y a aussi, par rapport à l’agilité finalement quand ça s’applique aussi en dehors du monde du software en général, ce côté qui permet aussi souvent de redonner du sens pour beaucoup de gens dans leur travail.

Michel Godart: [00:12:05] Et si l’IA fait un décrochage, du coup, tu peux ramener plus de sens par l’humain.

Thibault Harant: [00:12:08] Par exemple, effectivement (Michel Godart: Ouais, d’accord). Et ça c’est quelque chose auquel aussi, voilà en tant que recruteur, je suis confronté en permanence de, par rapport à des gens qui ont cette frustration de plus savoir en fait pour qui ils bossent, quel est l’impact réel en fait de ce qu’ils font, voilà. Je pense que, à travers, effectivement le fait de vraiment être orienté valeur, l’agilité permet de répondre en partie à ça. Et le fait d’avoir ces moments d’amélioration, de travailler vraiment plus en équipe, pour moi c’est une réponse qui est intéressante à ça.

Michel Godart: [00:12:35] Tu m’as partagé ta vision donc je vais faire la même chose hein, on va faire un échange (Thibault Harant: Ouais, bien sûr) de bons procédés entre ma vision personnelle, donc je ne parle pas au nom de Pyxis, je parle de ma vision personnelle en tout cas, c’est que je vois l’agilité aussi comme une communication avec un émetteur / récepteur, des communicants (Thibault Harant: Ouais), des vases-communicants aussi même parfois, et il y a une maîtrise de l’être et de l’humain qui est importante. Et ce qui va changer je pense, c’est que l’arrivée des IA et du Web3, le Web3 va décentraliser les choses, L’IA va complexifier les choses, il y aura de plus en plus de rapports entre hommes-machines. Et je crois que c’est ce lien homme-machine, il va falloir le faire fructifier, le rendre plus riche et le rendre plus proche de l’humain, que jamais. Et c’est là où je pense que des sociétés comme la tienne ou Pyxis auront un rôle à jouer, ce sont des acteurs-clés en fait qu’on ne pourra pas contourner, et donc je pense que notre futur il est quand même assez beau (Thibault Harant: Ouais), en terme d’agilité, et je reste assez optimiste! Alors on va clôturer cette interview sur un lien de ton site internet, du site de Wemanity.

Thibault Harant: [00:13:25] Ouais, bah du coup c’est Wemanity.com tout simple.

Michel Godart: [00:13:27] Et on le mettra dans le texte du podcast. Je te propose quelque chose, c’est que ces podcasts ils sont accompagnés d’un texte de présentation de ton interview avec ta photo, etc. et il y aura aussi un lien, que les gens pourront suivre, et ils pourront cliquer sur ce lien et laisser un message vocal (Thibault Harant: Parfait). C’est à dire que si les gens veulent, en t’écoutant aujourd’hui ou en m’écoutant, donner un message, un feedback, un retour, une question, une interaction, ils peuvent le faire en cliquant sur ce lien. Ils parlent, ils écoutent si le son est bon, et ils peuvent dire j’envoie. Et alors, quand je le reçois, alors soit ils n’ont rien rajouté et je te l’envoie en privé et tu peux réagir. Soit ils ont ajouté « J’autorise qu’on utilise ma voix sur les réseaux sociaux » (Thibault Harant: Ouais) et là, quand je publierai ton podcast sur les réseaux sociaux, je mettrais en commentaire le lien avec cette interview, tu entendras la voix de la personne qui interagit, qui pose une question, et libre à toi de répondre ou non (Thibault Harant: j’ai hâte!), génial hein? (Thibault Harant: Super). Alors on stimule les auditeurs et auditrices à faire ce genre de feedback et puis surtout, abonnez vous au podcast. Merci pour ton temps et merci pour ta confiance, et à très bientôt, et on se retrouve encore après.

Thibault Harant: [00:14:14] À très bientôt (Michel Godart: Au revoir), merci. Au revoir.

Via Blubrry :
Play